Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Lu, mais passé à coté’ Category

 » Un jour, alors que je me promenais, un parachutiste s’abattit sur moi.
Il ne s’excusa même pas… Ç’aurait pu tomber, c’est le cas de le dire, si n’importe qui. C’est ce qu’on appelle à proprement parler le hasard… Du moins c’est ce que je crus sur le moment…  » Don du ciel ou calamité ? L’ingénieur Machin ne sait comment résoudre le cas Bouazza, ce para botté, harnaché, moustachu qui, non content de s’installer chez lui, envahit peu à peu sa vie. Et ça ne fait que commencer.
Machin est enrobé dans la mélasse. Il se retrouve encombré d’amis, de cousins et même d’une femme à l’œillade assassine ! Un tourbillon malin déclenché par son hôte ! Une fiction détonnante où l’auteur, à la fois caustique et ébloui, met à nu les mille et une folies du Maroc… Plus sérieuse qu’il n’y paraît, cette vaste farce témoigne de l’attachement de l’auteur pour son pays.

Nb. de pages : 190 pages
Parution: 2002
Editeur : J’ai lu

Ce roman a fait l’objet d’une lecture commune avec,Dadi qui l’a beaucoup plus apprécié car pour ma part, ce fut un flop.

Ce livre se veut un portrait comique de la société marocaine à travers la vie de deux personnages Machin et Bouazza.Ce dernier s’est incrusté dans la vie de Machin du jour au lendemain et ne l’a plus quitté d’une semelle.

J’ai trouvé ce livre d’un ennui …  et si ce n’était pas pour relever un défi et ne pas avoir de pénalité,je me serais arrêté net de le lire.

Mon choix est tombé sur ce livre car le sujet était très intéressent sentiment d’être  étranger dans son propre pays ,l’appartenance à des horizons culturelles aussi diverses…

Mais hélas,je n’ai pas été touché,je l’ai trouvé plutôt plat.

Réellement,je suis passée complétement à coté.

Publicités

Read Full Post »